mercredi 3 août 2016

Les rêves envolés - Traverser le deuil d'un tout petit bébé de Suzy Fréchette-Piperni


Je continue d'explorer mon chemin post-IMG et comme je vous en avais parlé, je reviens avec mon avis sur un second livre que j'ai consulté et vraiment beaucoup apprécier lire : Les rêves envolés - Traverser le deuil d'un tout petit bébé



"Chaque livre est différent; certains vous rejoindrons et vous aideront plus que d'autres. La lecture peut vous apporter une nouvelle façon de voir les événements, tout en vous aidant à clarifier les émotions que vous vivez, à découvrir des facettes de votre deuil que vous n'aviez pas repérées."
Chap.26 La désorganisation, la tristesse

Et cette citation illustre tellement ce que j'ai ressenti en lisant ce livre !
S'il y en a bien un seul et unique que je conseillerai, c'est celui là !

L'auteur traite ici toute les facettes du deuil périnatal, de la fausse couche à la mort subite du nourrisson, en passant par les IMG, les pertes in-utero et les curetages d’œufs clairs. Chaque parents ayant perdu un tout petit trouvera donc un chapitre abordant son histoire.


"Malheureusement, il n'y a pas de" bon choix". Il n'y a qu'un choix plus acceptable qu'un autre et, pour une même anomalie, la décision peut varier d'un couple à l'autre. "


"Le fait d'en parler avec des personnes en qui vous avez confiance pourra vous aider à ce stade. Cependant, ne laissez personne prendre la décision pour vous, car c'est vous qui aurez à vivre avec votre choix."


"Même si c'est vous qui avez pris la décision d'interrompre la grossesse, vous n'avez pas choisi que votre bébé ait des anomalies."

Chapitre L'interruption médicale de grossesse (IMG).



Bon, à mon goût, le chapitre sur l'IMG est bien trop court, comme souvent dans ce genre de livre! Je pense que ceci est dû aussi au fait que l'auteur parle beaucoup de bébé que l'on a pu serrer dans ces bras, que l'on a pu prendre en photo, habiller... Et ce ne sont pas forcément des rites que l'on peut pleinement accomplir dans le cas d'une IMG.

"je hais mon corps: je déteste comment je suis faite. Je suis si peu fertile et quand je le suis, je fais un bébé anormal"
Chapitre 23: la désorganisation et la diminution de l'estime de soi


"pourquoi peut-on devenir enceinte si on ne peut jamais se rendre jusqu'au bout ? Pour avoir le bonheur d'un croire et être toujours déçue ?"

Chap. 24 la désorganisation et la colère

Ce qui rend aussi ce livre parlant, c'est la richesse des témoignages qu'il contient. Les parents se sont exprimés librement, ont rapporté leur histoire et partage à travers ces pages un des plus grands malheurs de leur vie. Je ne sais pas vous mais moi, ça m'aide beaucoup de savoir que je ne suis pas la seule à vivre ça, que d'autres sont passés avant moi et on su s'en relever.

"Vous aurez à vous pardonner et à accepter que vous n'êtes pas parfaite"
Chap.25 la désorganisation et la culpabilité


"Chez la plupart des parents la grossesse suivante est vécue de façon moins sereine que la grossesse précédente, même si tout se passe bien. en perdant un bébé vous avez perdu votre innocence, votre certitude qu'une grossesse vous donnera un bébé."

Chap. 39 la grossesse suivante

Ce qui m'a aussi plu, c'est qu'il donne pas mal de conseil afin de pouvoir faire son deuil et de surmonter cette perte. A la fin du livre, on trouve des chapitres expliquant comment aborder le sujet avec sa famille, avec ses enfants s'il y en a déjà, comment gérer son deuil ou encore ce à quoi l'on peut s'attendre lors de la grossesse suivante. J'ai vraiment puiser dedans une mine d'information incroyable et quand le résumé dit "ce livre peut s'adresser à n'importe quelle personne de l'entourage" je le valide tout à fait.

J'ai retenu, parmi tous les conseils dont regorgent cet ouvrage, ce point :
"Vous pouvez écrire sur les pensées qui vous viennent, sir ce qui vous trouble, vous attriste, vous met en colère, etc. [...] écrire sur les émotions qui montent, c'est comme les sortir de soi"


"l'écriture est un des outils les plus utiles pour progresser dans un deuil"
Chap.26 la désorganisation, la tristesse


Du coup, je suis allée m'acheter un beau carnet, et j'ai attaqué dedans une correspondance avec mon Bébé L. C'est fou le bien que cela me fait de lui écrire, de lui adresser ces quelques lettres. Et j'ai encore tellement de chose à lui dire, tellement de mots à lui coucher sur du papier !!

Cette correspondance n'est pas sans rappeler le livre "l'enfant interrompu" dont je vous parlais il y a quelques semaines.

Je pense très sincèrement que, grâce à ces lectures et ces conseils que j'ai pu puiser dedans, j'ai ouvert un chemin pour m'en sortir, pour dépasser tout ça, et laisser le meilleur enfin entrer dans ma vie.


Bien à vous,