vendredi 14 février 2014

Ces rêves qui remuent le couteau dans la plaie...

C'est bizarre les rêves parfois. On dirait qu'ils sont expert en la matière quand il s'agit de "remuer le couteau dans la plaie".

Je m'explique.

Cette nuit j'ai fait un drôle de rêve. J'y voyais mon ex, celui pour qui j'ai ressenti le plus de choses dans ma petite vie, mais qui m'a aussi fait le plus souffrir (bâtard). Je sais que dans quelques jours il va devenir papa,  avec la femme pour laquelle il m'a quitté (bang bang, he shot me dooooown).

Et au cas où je l'aurais oublié,  mon inconscient est bien là pour me le rappeler.


Mais comme c'est un rêve,  et que mon inconscient voulait peut être dédramatiser tout ça,  mon vieil amour était coiffé d'une crête genre année 2007, au temps de la technonik. Je me souviens avoir ri en rêve,  et je ris encore en écrivant ces mots.



Dans mon rêve, il y avait aussi sa nouvelle femme, enceinte jusqu'au cou. C'est marrant comme l'inconscient extrapole. Parce que cette femme,  je l'ai vu 2 fois dans ma vie.  Et elle était pas trop enceinte ces fois là.  Enfin bref... Là où mon inconscient a vraiment déconné,  c'est qu'il faisait d'elle et moi des copines.  Genre BFF (mon inconscient n'y va jamais de main morte, vous aurez remarqué.)

Au réveil j'ai un peu insulté mon imagination trop débordante. 
Devenir amie avec celle qui a pourri ma vie, t'en a pas d'autre des conneries?

Puis,  je me suis bien réveillée. J'ai pris mon thé, j'ai marché 20min au frais pour aller au travail. Et j'ai compris (non, enfin, je crois comprendre!) ce que mon inconscient a voulu me dire.
Dans une rupture, il y a toujours une question sans réponse. Une incompréhension en suspend, qui remet tous nos faits et gestes en question.

Même si j'ai eu mes réponses au sujet du pourquoi cette rupture, même si j'ai compris qu'il n'était pas fait pour moi, je n'ai toujours pas trouvé de réponse à "pourquoi elle".



C'est vrai, pourquoi a t'elle réussi là où je me suis lamentablement écrasée? Pourquoi sont ils fait l'un pour l'autre alors qu'il m'a dit m'avoir aimé comme jamais il n'avait aimé? Pourquoi, après toutes ces années, je souffre encore de cet échec amoureux cuisant, quand lui m'a oublié jusqu'au plus profond de son âme?

En temps normal, je ne pense pas trop à ces questions parce que je sais qu'il n'y a pas de réponse. Mais quand mes rêves me torturent, insinuant que je pourrais être la meilleure amie de celle que je ne peux regarder dans les yeux, le cafard s'empare de moi.

Je déteste ne pas comprendre. Je déteste les échecs. Cette situation est un cumul...

Je sais que demain ça ira mieux. Je sais que peut être un jour,  je l'aurais oublié,  comme il m'a oublié. En attendant les jours un peu gris où je massacrerais bien mon inconscient,  la meilleure solution pour moi reste de l'ecrire et de le partager avec vous...



2 commentaires:

  1. Tu as bien raison de l'écrire, c'est une façon de t'en libérer. Moi aussi, il y a des choses que j'aimerais oublier et que parfois mes rêves viennent me rappeler. Généralement, ça me perturbe pendant une journée ou deux, mais c'est l'occasion de faire le point (en ce qui me concerne). Dans ces moments-là, j'essaie de profiter encore plus des petites choses de la vie. Combattre les grandes douleurs avec les petits plaisirs, en attendant que ça passe...
    Bon courage !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je suis tout à fait d'accord! Ces moments permettent de faire le point sur sa vie, son environnement et de s'apercevoir que l'on a peut être pas vaincue, mais l'on est plus fort!

      A bientôt!

      Supprimer

A bientôt