jeudi 13 mars 2014

C'est la crise! (de nerfs!)

Le jour où j’ai fini mes études, je me suis dit « ça y’es, enfin plus de stress ! »

Oui, fini le stress des exams, des devoirs, la gestion des impératifs des dossiers à rendre, de se coucher à pas d’heure pour terminer son mémoire, etc…
Je n’aurais plus l’impression d’oublier quelque chose (où sont mes lunettes ? Mon chargeur ? Ma carte de transport ?)

C’était sans compter sur le projet de mariage

Aujourd’hui je suis stressée

-          Par les colis de décorations qui font le tour de France avant de trouver le chemin de l’appartement 15 jours après

-          Par les témoins qu’il faut gérer (ils ont chacun de sacrées humeurs !) ou qui nous font défaut (ok, ce n’est pas comme si on vous avait donné la date IL Y A DEUX ANS)

-          Par maman et belle-maman qui veulent tellement que tout soit parfait qu’elles en oublient que l’imparfait spontané peut être vraiment cool

-          Par Papa et beau Papa qui n’ont pas l’air stressé, eux, pour aller s’acheter un costume

-          Par les gens qui ont besoin qu’on les relance 24 milliards de fois pour répondre à une question où la simple réponse est « oui » ou « non » (heureusement que ce n’est pas eux qui se marient, les invités pourraient mourir entre temps) : sérieusement les gars, si vous ne voulez pas venir, on ne vous en voudra pas dites juste NON !!!

-          Pour la gestion d’un budget qui a l’air de s’allonger au fil des jours alors que nos paies, à nous, restent désespérément du même montant chaque mois.

Je me couche à pas d’heure pour faire des ronds de serviettes et des marques places.
J’ai toujours l’impression d’oublier quelque chose (on a invité tout le monde ? On a rappelé le pâtissier de la pièce montée ? Pourquoi on n’a toujours pas le devis du vin ?)

Bref, je guette la crise d’eczéma (ciiiiiiel s’il vous plait, je voudrais avoir 0 bouton sur mon corps et ma gueule le jour J, arrière pitiriasis et autre pso !) et mon estomac fait tellement de nœud que l’on dirait que j’ai des abdos de compétition !

Je tremble, je dors mal, bref c’est la crise de la future mariée.

Moi qui me vantait il y a encore quelques semaines d’y échapper : c’est le POMPOM !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt