vendredi 1 août 2014

Le pouvoir de l'amour et de l'amitié

J’ai été invitée Samedi dernier à un mariage, celui d’amis d’enfances.
Le premier depuis que moi-même je me suis mariée.

 Ça m’a fait bizarre. 

Me dire qu’il y a quelques mois, c’est moi que l’on regardait, c’est moi que l’on suivait des yeux dans mes moindres faits et gestes et là, je suis redevenue simple observatrice… Oui c'était un peu étrange.
 

J’étais nostalgique de mon propre mariage. Déjà trois mois sont passés. Déjà si loin j’ai l’impression…

J’ai bien profité de ma fête et de ma soirée, même si j’aurais voulu avoir plus de temps pour voir tout le monde. Je n’ai pas eu de regrets ou de sensation de ne pas avoir profité.

Et là, de voir ce mariage, j’ai compris pourquoi toutes les personnes disent “oh, mais ça passe trop vite.” 

Car pour la première fois oui, j’ai eu le sentiment que tout était passé trop vite, et j’ai enfin compris que c’était bel et bien "déjà" fini.


Bien sûre, j'ai été un peu dans la comparaison. Mais pas dans la négation. Plutôt dans le “tiens, c’est marrant d’avoir pensé à cela” ou “ouahou, bien joué”.
Il y a aussi des choses  dont j’ai eu le temps de prendre plus conscience, auxquelles je n’avais pas forcément fais très attention le jour J.

La plus forte, la plus importante, la plus magnifique, c'est sans aucun doute l’amour…. 

Et là tu dois te dire : non mais celle là si elle a pas été capable de remarquer de l'amour à son propre mariage, c'est pas seulement un traitement anti-myopie qui lui faut....
Mais je ne te parle pas de l'amour qu'il règne entre les deux époux, de la fusion de leurs cœurs visible dans leurs regards. Non, je te parle d'un autre amour.

L’amour de nos amis, de notre bande de copains, depuis si longtemps dans nos vies que je ne saurais distinguer la vie d'avant, sans eux. Leur grain de folie et leurs blagues, j’en avais déjà bien eu vent.

Mais le témoignage de leur amour, je ne l'avais jamais réalisé comme ça. 

Tous ces coeurs à l’unisson battant dans un seul et unique but :celui de faire plaisir aux mariés. De profiter avec eux de cette journée incroyable.
 
Le besoin de témoigner leur affection. Tout cet amour réuni en un seul et même endroit, c’est comme une forteresse imprenable. Il peut arriver n’importe quoi : rien ne pourra gâcher ce moment, tant il y a d’amour et de lien.

Dimanche soir, quand nous sommes repartis avec Chéri, j’étais cafardeuse, angoissée, un peu déchirée. C’était déjà fini, il nous fallait encore repartir, et laisser nos amis, nos familles ici. C’était pesant.

 
La droguée à l'amour de mes amis que je suis était stoppée en pleine consommation. Sevrage imminent en ce lundi pluvieux qui a suivi.

Dur dur...

En fait, un mariage réussi, ce n’est pas parce que l’on mange bien, parce que le DJ est bon, parce que le photographe n’est pas trop chiant, et que les animations font rires. C’est parce qu’il y a de l’amour, de l'amour qui s'exprime, qui se voit, qui se touche.

Et je crois que dans notre bande, on est bien parti pour faire de beaux mariages…. Et je me languis le prochain! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt