mardi 3 mars 2015

53 billets en 2015 : Semaine #10 - Ah Si J'étais un Homme...

53-billets-en-2015

Aaaah si j'étais un homme! Je serais capitaine. D'un bat... Euh non ! Déjà entendu ça !!!


Tiens pour la peine, vous avez dû l'entendre et le lire déjà bien 25 fois, mais je vous en remets une couche. 

Alors, si on reprenait du début... Quitte à me transformer en homme, autant faire ça depuis le début de ma petite vie!!

 Tout aurait commencé le 12 juin 1988, où un petit garçon du nom de Yann serait né. 

Et oui, si j'étais un homme, c'est ma mère qui aurait choisi mon prénom, et son favori pour un garçon, c'était Yann.

Ce petit garçon aurait grandi avec autant d'amour que ce que j'ai pu recevoir, avec les mêmes personnes lui portant la même attention. La différence serait certainement dans les loisirs choisis. Au lieu d'aller à la danse et au chant, Yann aurait préféré le hockey ou le rugby. Quoi que, Yann aurait tout de même une belle voix, juste pour faire craquer deux ou trois meufs à la fête du lycée. Et peut être que les traditions et le folklore lui plairait, après tout c'est inscrit dans les gènes de sa famille. Un petit joueur de galoubet, ou un futur maître de danse, on ne sait pas trop.


Une fille au masculin... Un garçon féminin...

Dans la vingtaine, il ajoutera très certainement à sa panoplie de loisirs la moto, les sports de glisse, le VTT.

Yann aurait été grand, bien que pas très sportif il serait pompier volontaire, voir professionnel. Pour aider les autres, sauver ou périr. Cet amour de son prochain lui viendrait tout droit de sa mère, infirmière. L'armée, il n'aurait pas trop voulu s'y engager, car il fallait partir trop longtemps et trop loin de sa famille et de ses amis. Les métiers de bureau ne lui conviendrait pas non plus, il a trop été habitué à tout le temps bouger, sortir, ne pas rester inactif, profiter de la vie et de la nature. Ça, ça lui viendrait tout droit de son papa.

En amitié, Yann serait fidèle et loyal. 

Et si les personnes s'éloignent de lui, et bien tant pis !! Quelque soient les raisons, il s'en fou !! Il avancerait vaillamment, sans trop se poser de questions, la vie continue après tout.


Chercher le garçooooon !!

Toujours prêt à faire la bringue, Yann saurait bien lever son verre, et s'agiterait sur la piste tel un roi de la saturday night fever!! Il se fera peur une ou deux fois au volant en rentrant de soirée, et comprendra enfin que Sam, c'est celui qui conduit, celui qui ne boit pas.

En amour, Yann serait un petit enfoiré affectif (lui faut bien un ou deux défauts à ce mec que je pourrais être quand même !!) 

Il en aurait brisé des coeurs. Au départ il ne s'en rendrait pas compte. Il ferait plus ça parce qu'il se laisse vivre, et qu'il ne sait pas résister. Puis, il tomberait vraiment amoureux, pour de bon, pour de vrai. Et quand elle partira, il comprendra ce que c'est d'avoir mal, de ne pas respecter les gens, leurs sentiments. Et fort de cette expérience, il fera plus attention à la prochaine élue de son coeur qu'il choisira. Yann n'est pas un extravagant.

Côté look il reste simple, avec toujours une touche d'élégance. Le jean basket l'habille à merveille, sa petite chaîne autour du coup, petite barbe qui ne fait pas encore négligé, mais crâne rasé toujours de prêt. Yann se fond dans la foule, jusqu'à ce qu'il rit ou sourit. Alors là, un sacré rayon de soleil émanant de sa personne se répandra tout autour de lui. Et ce détail fera toute la différence.


Comme un garçon moi je dis c'que j'veux!

Ce portrait est un peu décousu, mais la description de Yann, ce mec inventé de toute part, c'est un peu tout ce qui pourrait me caractériser si j'étais un homme. 

 En fait je suis tellement contente d'être une meuf (bon OK, y'a peut être effectivement une fois par mois où c'est pas trop le cas), que j'ai du mal à me plonger dans la peau de l'autre sexe...
En plus, maintenant, on nous bassine tellement avec la parité, l'égalité etc. Que je me dis que c'est pas mal d'être une femme et de se battre pour montrer ce que l'on vaut ! Que l'on est capable de beaucoup de chose, et que l'on est loin d'être des petites choses faibles et fragiles, même si parfois on aime bien le laisser croire.

 Allez, je vous laisse sur une touche de musique toute douce pour finir.




53 billets en 2015, c'est le projet d'Agoaye .
Chaque semaine, un thème nous est proposé. A nous d'y répondre comme nous l'entendons, et de le partager avec tous les autres participants sur l'article du thème et sur le groupe Facebook!




5 commentaires:

  1. C'est vrai que finalement, c'est plus simple de rester dans SES baskets ;-)

    RépondreSupprimer
  2. génial ! tu ne sera jamais un homme, mais en nana tu déchires !

    RépondreSupprimer
  3. Trop génial ton article ! ^^

    RépondreSupprimer
  4. Vraiment génial ton article ! Je me suis régalée, dommage qu'il y en a plus LoL
    J'ai hâte de te relire la prochaine fois :) Je t'ajoute à mes favoris (j'espère que tu en feras autant). Bises.

    RépondreSupprimer
  5. Vraiment super sympa ce billet, je me suis régalée !

    RépondreSupprimer

A bientôt