dimanche 5 avril 2015

53 Billets en 2015 : Semaine#15 : Ce jour là, j'ai pleuré de joie



A la lecture de ce thème, je suis restée un peu perplexe. 

Spontanément, aucun souvenir d'avoir pleuré de joie ne m'est revenu, directement du fin fond de ma mémoire. Faut dire que je ne suis pas du genre à pleurer facilement pour la douleur, pour la joie, la peur ou la peine.


Je suppose que l'arrivée d'un bébé rectifiera cela en bien des points. 

En revanche je pleure pour un oui ou pour un non dès que je suis fatiguée. Oui, c'est bizarre, on est bien d'accord. Bon, en fouillant bien, je me suis quand même souvenu d'un instant bien particulier, qui m'a mis bien plus que la petite larmichette à l'oeil.

Nous sommes en juillet 2009. Cela fait presque 15 jours qu'Il m'a quitté, et je ne remonte pas la pente. Je suis tellement abattue, je passe tellement de temps à pleurer enfermée dans ma chambre, que je ne remarque pas qu'il se trame tout un tas de chose bizarre autour de moi...

Bizarre, dans le sens inhabituel.

Je ne remarque pas que ma mère passe deux fois plus de temps au téléphone que d'habitude, qu'elle achète des boissons pour un régiment "parce que c'est en promo" me justifie t'elle alors que je m'en fou royal.



J'engueule ma soeur qui ne veut pas venir au cinéma avec ma copine et moi car elle veut filer un coup de main à ma mère-elle déteste en temps normal rester seule avec ma mère !

Et pour finir, je ne trouve pas bizarre que tous mes potes de Marseille soient à Avignon, en ce samedi après-midi, juste "pour venir te voir un moment !".

J'ai quand même un petit soupçon que quelque chose se trame quand ma copine M, qui me ramène chez mes parents, me demande 50 fois si je ne veux pas dormir. Il est vrai que je m'endors 99% du temps en voiture mais quand même !! Pour une fois que je suis disposée à être de bonne compagnie.

Je regarde les paysages distraitement, me disant que ce samedi soir va être un peu pourri.

Pourri jusqu'à ce que je vois des tas de ballons accrochés au portail de chez mes parents...

Pourri, jusqu'à ce que m'a copine éclate de rire quand je tourne la tête vers elle en disant "c'est quoi ça ?" un air totalement ahuri, qui provoque chez elle un "je ne sais pas" tout malicieux...


Pourri, jusqu'à ce que je vois sur la terrasse tout ce monde, ma famille, mes amis, mes copains, réunis tous ici, sous une méga banderole "Joyeux anniversaire".

Certains viennent de loin : il y a Lolo de Lyon, Bapt de Paris, ceux de Toulon, de Marseille, de Martigues...

Alors, quand ma copine arrête la voiture, j'explose en larmes... 

Mon anniversaire, c'était le 12 juin. Mais à cette époque, j'étais au Canada. Du coup, je ne l'ai pas fêté. Puis, à mon retour, tout s'est enchaîné. Ma rupture, la fin de mon DUT, la dissolution de mon groupe de danse... Je n'avais absolument pas prévu de le fêter.

Mais voyant mon moral au plus bas, mes parents, ma soeur, ma copine M. ont décidé de prendre les choses en mains. Et pour que je reprenne un peu confiance en la vie, en les gens, ils ont complotés pour organiser cette fête surprise. Moi qui suis si perspicace d'habitude (je trouve TOUJOURS ce que l'on me cache, le cauchemar de mon mari!!), j'étais tellement amorphe et fatiguée que je n'ai su interpréter aucun signe de ce que j'ai vu.

D'où l'effet de surprise totale. Et mes chaudes larmes de joie. 


Les gens viennent me chercher, ils me sortent de la voiture et me serrent tous dans leurs bras en me disant "nous sommes là. Nous on t'aime, on ne te laissera jamais". Et on a fait une sacrée bringue!! Rien que d'y repenser, mes cheveux me font encore mal !!

Je n'ai jamais autant pleuré de ma vie que cette année 2009. De peine, de douleur et, grâce entre autre à cet épisode, de joie. J'ai perdu peut être un amour, mais j'ai pu voir ce soir là que j'avais des vrais amis ! Des amis en or des amis pour la vie.



Mon coeur était peut être vide d'amour à cette époque, mais l'amitié et les sentiments que j'avais pour tous ces gens présents ici sont venus combler tout cela.

Ça méritait bien toutes ces larmes de joie pour eux, pour tout ça, ce jour là.


A la semaine prochaine mes chéris... <3


53 billets en 2015, c'est le projet d'Agoaye .
Chaque semaine, un thème nous est proposé. A nous d'y répondre comme nous l'entendons, et de le partager avec tous les autres participants sur l'article du thème et sur le groupe Facebook!



16 commentaires:

  1. C'est beau :) Joyeuxes pâques. Bises.

    RépondreSupprimer
  2. Super surprise en tout cas !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, je m'en souviendrais très longtemps je pense !

      Supprimer
  3. je sais pas pourquoi mais j'en ai eu les larmes aux yeux...
    quelle belle preuve d'amour tout ça!! moi je rêve d'une telle surprise lol, bon sans le coeur brisé au préalable hein

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais, si on pouvait l'éviter le coeur brisé, ça pourrait être vraiment pas mal :)
      Tu veux que j'aille souffler l'idée à tes amis??? :)

      Supprimer
  4. C'est le genre de surprise que j'aurai bien aimé connaître dans ma vie tu as bien de la chance ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup!!
      Qui sait? peut être que tu y auras droit aussi ??

      Supprimer
  5. waow, ça c'est de l'amour que tous ont su te donner ! si cela ne m'a pas faite pleurer, cela m'a mis de sacrés frissons. je n'ose même pas imaginer ce que tu as du ressentir ...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ben comme tu le décris, j'étais absolument chamboulée!

      Supprimer
  6. Sacrée surprise dis donc, d'autant plus que tu ne te doutais de rien :)
    Elle est belle l'amitié et la famille :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui! Sur ce coup là, ils ont tous su me le montrer !!

      Supprimer
  7. c'est tellement génial les surprises de ce genre! superbe article! bisous

    RépondreSupprimer
  8. Rho je suis contente que tu aies trouvé !
    Ça avait l'air d'être un vrai beau moment, génial !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, un vrai moment qui vous marque à vie!

      Supprimer

A bientôt