mercredi 8 avril 2015

Moi aussi, j'ai succombé aux cinquante nuances de Grey...

Quand cette fameuse trilogie est sortie et a fait un tabac dans le monde entier, je dois dire que j'étais hyper perplexe, pas convaincue et donc, pas vraiment envie de le lire. Le seul truc que mon esprit (parfois très fermé) avait retenu, c'est que c'était grandement une histoire de cul. Et moi tout ça, à cause d'une sale histoire avec un gros pervers narcissique j'aime pas trop en parler. Alors le lire...
fifty-shades-grey-cinquante-nuances
L'engouement pour la trilogie est retombé quelques semaines. C'était sans compter sur la sortie du film en février dernier. Alors, j'ai été de plus en plus intriguée. 

Les copines recommencent à en parler à tous les repas, à toutes les sorties, et même sur Facebook!! Et bien sûr ça me taquine, avec leurs airs faussement choqués "quoi ?? Tu ne l'as toujours pas lu ?? T'attends quoi !?"
Mes copines n'ont toujours pas compris que je suis la fille toujours en retard. Pas seulement à mes rendez vous : sur la mode, sur les tendances, les trucs à suivre.

50 nuances de retard. #VoilaVoila 

Même mon chef me tend le journal le jour de la sortie du film en m'interpellant" Vous en avez pensé quoi ?" (pervers bis : le retour ?) (c'est quoi le plus bizarre : qu'il me demande mon avis ou de l'imaginer en train de le lire ??)

Ce qui a fini de m'achever c'est la chanson d'Ellie Goulding pour L'OST du film. Avec le clip composé d'extraits du film.


Je veux comprendre ces images, ces extraits de films. Je n'aime pas ne pas savoir, je n'aime pas ne pas comprendre. Et puis cette chanson, elle est MAGNIFIQUE. Pour le coup elle m'a retournée, hypnotisée. Je l'écoute 50 fois par jour mes collègues de bureau sont aux bords de l'overdose. Moi toujours pas!

Alors, un soir où pour la énième fois j'ai loupé mon train (sic !), je suis rentrée chez Relay : la librairie qui vous occupe bien pendant les loooongues minutes d'ennui entre deux train. Et j'ai cédé. (tu as le droit de te dire que je suis folle, vouloir lire une trilogie pour une histoire de chanson, mais n'importe quoi!)

Je ne regrette rien de ce choix. Même pas de le lire que maintenant. Car maintenant : c'est le bon moment. 

Je suis accro. Cela faisait longtemps que je n'avais plus était accro à un livre. Pétard !! Inlâchable le bouquin. De longue dans mes mains à la maison, dans le sac à main jamais bien loin...

fifty-shades-grey-cinquante-nuances

Les trajets en train, l'attente quand je le loupé, je lis...
Deux minutes dans le métro, je lis... 
Même si ce n'est seulement qu'une minute avant de m'écrouler de sommeil le soir, je lis...
Et j'attends avec impatience, comme une enfant attend Noël, comme on attend impatiemment son cadeau d'anniversaire, le prochain moment où je vais pouvoir lire... Christian Grey et Anastasia Steele sont dans ma tête et me retournent mes pensées !

Certes, il y a des scènes un peu Olé Olé. 

Un chat est appelé un chat, on n'est pas dans la suggestion, mais dans la description. Il parait que ça inspire certains, mouais pourquoi pas! Mais au final, je trouve pas ça pire que n'importe quel film ou série que l'on regarde de nos jours. Ça me fait bien rire toutes ses âmes qui ont jouées aux prudes gazelles en décrivant leur lecture. Sérieux les filles, faut arrêter le délire!

fifty-shades-grey-cinquante-nuances


Au delà de l'attirance sexuelle entre ces deux personnes et de leur appétit sans fin pour le sexe, il y a deux caractères complexes qui apprennent à se connaître. Deux personnes qui sont prêtes à repousser les limites de ce qui leur est tolérable pour être ensemble. Deux adultes prêts à dévoiler leurs plus sombres secrets et s'ouvrir l'un à l'autre. La confrontation de ce maître pervers à la jeune fille angélique, innocente et naïve. La démesure du milliardaire, fana du contrôle des vies de ceux qui l'entourent face à la vision si simple et douce de la vie de la part d'une jeune femme entrant dans la vie active, dans la vie d'adulte.

Ça franchement, si les copines m'avaient expliqué ça au lieu de pouffer comme des ados sur les parties hot du livre, là je me serais penchée plus rapidement sur la lecture de la trilogie (et je remercie ma copine Marsupoire pour ça, elle a été la première a m'avoir vraiment ouvert les yeux là dessus !).

2100 pages pour raconter un coup de foudre et quelques mois de vie, les bouleversements de deux personnes dans leurs habitudes, dans leur façon de voir l’amour, dans leur façon de faire l’amour…
C’est beaucoup et en même temps, vu comment je les ai dévoré, je trouve ça si peu….

fifty-shades-grey-cinquante-nuances

On est content que cela s’arrête car on a fait le tour et en même temps on en voudrait plus, beaucoup plus… tellement plus. Parce que cette trilogie, je comprends aujourd'hui, pourquoi on en a tant parlé : elle vous marque à jamais !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt