mercredi 24 juin 2015

La simple odeur du melon...

Il y a parfois de simples odeurs qui vous ramènent à des instants précis de votre vie. Qui remontent du fin fond de votre mémoire, déterrant tout un tas de souvenirs qui, jusqu'à présent, n'avait pas plus d'importance que ça.

Lundi dernier, Chéri d'Amour m'a envoyé cherché les courses. En déballant la montagne de fruits et légumes, je tombe sur un melon. Un melon qui a embaumé toute la cagette. Un melon qui, juste en le prenant en main, débarque un torrent d'effluve d'été. Pas besoin de renifler fort, c'est l'odeur qui vous prend de cour.

melon-enfance-provence

Et cette odeur, toute simple, toute bête : c'est fantastique, elle m'a replongée des années en arrière...

L'odeur de l'été en Provence. Dans le grand hangar de la maison familiale, des melons par centaines, rangés dans les cagettes et prêts à partir pour le marché. Le père et le grand père qui s'appliquent à bien les ranger, le pécou bien en évidence et les rentrer dans l'estafette. J'aimais bien les regarder faire, tous les deux, abattre tout ce travail, et l'odeur des bons melons de la maison qui parfumait tout le hangar pendant des jours.

Ces melons étaient vendus à des épiceries de la région et des restaurateurs. Je me rappelle avoir  imaginé l'acheteur emporter sa cagette avec lui, les déposer sur son étal ou les découper pour les proposer dans une assiette, au menu du jour. La tête et le bonheur que les personnes devaient avoir, sûrement similaire à celles de ma soeur et moi quand nous croquions dans nos tranches. un sourire béât, et des endorphines de plaisir plein le corps!

melon-enfance-provence

Il y a aussi les vacances en corse. La vie chez mes autres grands-parents. Les courses le vendredi matin, l'arrêt chez le petit primeur au bord de la route et de la mer. Les fruits et les légumes sur de grands étals, et les melons que l'on sent déjà de l'autre côté de la route. Mon grand père qui les observe, les prend en mains, les sent. Et je ne sais pas qu'elle était sa technique, mais il ne se trompait jamais!! Il ne ramenait QUE des bons melons à la maison.

Le dernier souvenir, ce sont les fêtes du melon. La féria en ville, les courses de chevaux, la cocarde, la buvette... Le défilé en costume, avec dégustation gratuite à tous les coins de rue, et la découverte des produits locaux : liqueur de melon, melonnettes (melon confit enrobé de chocolat noir... une tuerie!). Une des fêtes, la plus belle pour moi, mes amis avaient animé le concert de la soirée d'inauguration. Une soirée au top, où j'ai même eu droit à ma chanson dédicacée. Si c'est pas la classe ça!
melon-enfance-provence

Et voilà comment une simple odeur nous permet de voyager dans le temps et dans notre esprit. Et j'avais vraiment très envie de le partager avec vous tous...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt