mardi 8 septembre 2015

Dans mon #Ipod - Florence + the Machine

Il y a quelques semaines, j’ai pu enfin réaliser un de mes rêves : aller voir Florence + the Machine en concert!


J’ai découvert ce groupe en 2010, grâce à leur titre “Heavy in your arms” présent sur la BO de Twilight 3 : Eclipse.


Lorsque j’aime bien une chanson sur une bande originale, j’aime beaucoup aller flâner un peu sur Youtube ou Deezer et découvrir les autres morceaux de cet artiste. 

Je me rappelle alors d’avoir écouté en boucle l’album  : Lungs. 

Je n’en décrochais pas tellement c’était beau, tellement cela changeait de ce que j’écoutais à l’époque, tellement j’ai trouvé ce style unique et inégalable à l’époque. Puis est sorti l’album Ceremonials, histoire de parfaire l’amour que je porte à cette artiste, la joie de l’écouter dès que je suis dans le métro ou dans la voiture...


Florence Welsh, la chanteuse du groupe, est une artiste Bitannique (tiens, encore une anglaise que j’adore!!) de 29 ans (OMG comme mon mari!) à la voix forte et douce en même temps, des rythmes entraînants et en même temps apaisants, des mélodies qui vous transportent ailleurs, juste par l’écoute de ces quelques titres …


Dog Days are Over

Rabbit Heart



I’m not calling you a liar



Cosmic Love



Shake it Out

Lorsque j’ai découvert la programmation des Nuits de Fourvière en Mars dernier, autant vous dire que j’ai fais des bonds de 4 m en voyant le nom “Florence + the Machine” ! Non mais alors là, rien à faire, il me fallait mes places!!


J’ai donc traîné Chéri d’Amour, le 5 juillet dernier, au théâtre antique de Fourvière découvrir ce groupe (il n’aime pas du tout ce type de musique, mais il était très fier de reconnaître quelques chansons dont je lui tambourine les oreilles depuis 5 ans!).


Dans une foule en délire, j’ai pu voir Florence se donner corps et âme à son public. Le concert en lui même n’a pas été très long (1h30/1h45), mais en même temps vu la canicule lyonnaise et ce qu’elle donne sur scène à son public… ça peut se comprendre!!


Florence nous a interprété ces plus beaux titres (j’ai même était surprise d’entendre Sweet Nothing, son featuring avec Calvin Harris), ainsi que ceux de son dernier album How Big, How Blue, How Beautiful parfois avec des petits réarrangements pour l’occasion.


How Big, How Blue, How Beautiful

Ship to Wreck


What Kind of Man

Elle n’a pas arrêté une seconde de courir à la rencontre de son public à droit, à gauche, dans la fosse… Une vraie boule d’énergie, de bonne humeur, de bonheur, et toujours dans la justesse et la performance vocale, dans le respect et l’harmonie de ses mélodies…


Certains peuvent être lassé par l’écoute de ces albums. Mais ce bout de femme vaut vraiment le coup d’être rencontrée pour un show en live! Elle est parfaite, extraordinaire et stupéfiante! Je me suis régalée et j’en suis encore très émue, très retournée!

Pour vous partager quelques instants tout cela, je vous ai compilé les quelques Snapchat et vidéos que j’ai prise sur mon mobile. Je vous laisse apprécier cela juste ici :



Et tu aimes Florence + the Machine ? Tu détestes ? Tu ne connais pas ?





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt