mercredi 15 juin 2016

Ces bébés passés sous silence - Frédérique Authier-Roux



"Il revient à tout deuilleur de déterminer en quoi aura été accomplie la vie de qui vient de mourir"
Chap. Le temps pour comprendre


Il y a quelques temps, je vous présentais une petite liste de livre dans lesquels j'ai décidé d'investir suite à mon IMG, afin de mieux comprendre le deuil périnatal et ce que j'allais devoir affronter.

Aujourd'hui je vous présente le premier livre que j'ai lu: "Ces bébés passés sous silence" écrit par la psychanalyste Frédérique Authier-Roux.


Ce titre revenait pas mal de fois sur les forums traitant du deuil périnatal et de l'IMG.
Il se lit très facilement et rapidement, personnellement je l'ai acheté en ebook et en une heure je l'avais entièrement lu.

Le premier constat que je peux faire, c'est que ce livre qui s'adresse plus aux équipes qui accompagnent et réalisent l'IMG qu'aux parents eux-mêmes. Cela m'a fait penser un peu une analyse de la pratique, un "quoi faire et ne pas faire" dans cette situation, avec ces patients.


"Les couples dont le bébé est mort évoquent tous l'absence, le vide, les projets annulés et ils conjuguent le verbe manquer à tous les temps de leur souffrance"
Chap. Quelle place pour une psychanalyste ?


Ce livre commence un peu à dater (mai 2007). Mais cela m'a permis d'évaluer ce qui a changé au niveau de l'accompagnement des patients comme par exemple la prise en charge de la douleur physique. Et bien sûr  ce qui n'a pas évolué depuis l'édition du livre: les équipes médicales qui ne parle jamais du bébé, la panique de certains médecins qui, avant de donner le choix aux parents, imposeraient limite l'IMG pour éradiquer toute sorte d'handicap, sans rien expliquer, sans rien diagnostiquer.

Ce livre peut être dur par moment, car il met des mots sur la situation, des mots que l'on ne souhaite pas dire, pas entendre. J'en ai pleuré à la lecture, parce que certains passages m'ont vraiment ramener à ce que j'avais du mal à m'avouer.


"Le temps pour le deuil serait alors le temps pour comprendre, débouchant sur ce moment de conclure que, bel et bien, cette vie fut accomplie, et en quoi elle le fut"
Chap. Le temps pour comprendre


J'ai été parfois un peu perturbé par le ton du livre: l'auteur parle des parents comme des sujets d'expérience, un groupe témoin de cette douloureuse expérience. S'il est bon de se sentir dans un groupe, donc plus seul et isolé face à cette épreuve, j'ai été un peu choquée de cette approche qui m'a plus donné l'impression d'être un animal de laboratoire en pleine observatoire.

Bon, tout de même dans un deuxième temps, les parents comme moi peuvent trouver quelques conseils. Des conseils pour affronter le deuil de ce bébé que l'on a connu que mort.


"Reconnaître, nommer un enfant,c'est lui donner le statut d'être humain et ainsi lui donner le droit de mourir"
Chap. Traces et rituels


Notamment, l'auteur confirme à travers son retour d'expérience que nous avons fait le bon choix en demandant à voir notre enfant. Parce que l'avoir vu, c'est lui avoir dit au revoir. Honnêtement de ce côté là, je me sens en paix avec moi même. Chéri m'a même dit il y a quelques jours "je me rends compte que j'aurais aimé le tenir histoire de vraiment lui dire au revoir". C'est vous dire !


"Ces bébés morts faisant partie d'une histoire, d'un passé, d'un avenir, assurent la continuité des vivants" 
Chap. Traces et rituels


Je ne sais pas si je conseillerais vraiment ce livre comme un incontournable, à des parents dans la même situation que la mienne. Peut-être plus à des femmes qui, après une échographie catastrophique comme j'ai pu la vivre, attendent le diagnostic anténatal et ont besoin de se préparer au pire.


"La perte doit être admise, la cicatrice refermée, le préjudice subi pensé non plus comme une injustice de la vie mais comme un événement incontournable. L'être aimé et perdu est intériorisé sous forme de souvenirs, de paroles; ainsi il est possible d'investir un nouvel objet d'amour"
Chap. Le temps pour comprendre





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

A bientôt