mercredi 8 juin 2016

Juste un slow...


Cette nuit, j'ai fait un rêve vraiment bizarre.

Les profs du Lycée où j'allais il y a... 10 ans ! Se mettaient à danser avec des élèves, de longs slows langoureux. Même moi je me laissais emporter par cette vague de musique avec une élève, qui ne voulait absolument plus me lâcher après ! 


Aerosmith - I don't want to miss a thing
Ouais, y'avait ce slow partout dans mon rêve! 

Au réveil, je vous raconte pas comment j'étais secouée par les tribulations nocturnes de mon cerveau ! Et bien sûr, bien avant que le réveil ne sonne (vas-y paye toi ton réveil tout moisi!). J'ai profité du coup de ma mini insomnie pour me faire une séquence nostalgie des slows qui avaient marqué ma petite vie et le partager avec vous dans cet article... 

Le premier slow dont je me souvienne, c'était en classe verte en primaire. Je crois que l'on était en CE2, un truc comme ça... 
Depuis gamine, j'adore danser. Je n'ai jamais eu honte de me produire en spectacle, devant ma classe, devant mon école ou dans la rue. Alors inviter un garçon à danser un slow, c'était sûrement pas ce qui allait m'incommoder !

Mon "amoureux" de l'époque s'appelait Vincent (tiens, tiens...). Et quand le mono "DJ" de la soirée "Boom" de cette semaine loin des parents a balancé un slow, toutes les filles ont crié "beuurk ! On veut de la Techno !!". Toutes, sauf moi, qui ait dit à Vincent "Ben allez quoi ! Vient danser !". 


Les idoles de l'époque <3 Les Spice Girls
"'Cause tonight, is the night
Where 2 become 1"

Il était tout gêné mais ne voulait absolument pas se dégonfler, ça la foutait mal devant les copains de se faire rembarrer ! 

C'était énorme quand j'y repense.

Un beau souvenir d'enfance gravé dans ma mémoire, 20 ans après. 

Je ne me souviens plus de slow en particulier, jusqu'à ma 3e. 
Avec mon premier Chéri, mon premier amour : Y. 

Ça ne faisait pas très très longtemps que nous étions ensemble "officiellement", peut être une semaine ? Nous étions à l'anniversaire de Jadou, et quelqu'un a balancé la chanson "Ti Amo". Enfin, une reprise, moitié italienne et moitié française.


C'est donc tout naturellement qu'il m'a invité à danser et cette chanson est restée la nôtre, jusqu'à ce qu'on se sépare. Aujourd'hui, chaque fois que j'entends cette chanson, je ne peux m'empêcher de penser à lui et à mes années collèges, avec plein de papillons au ventre ! 

Quelques années plus tard, c'est le matelot qui s'est prêté au jeu de la séduction avec moi, lors d'un slow. Je vous en ai parlé ici. Quand je repense à cet événement, je me dis que le slow doit certainement être ma faiblesse. Certaines se font emballer avec des fleurs ou des chocolats, moi on m'invite à danser un slow et on fait ce qu'on veut de moi !


"Now it's true, everything I do, I do it for you"

Mon mari n'aime pas trop danser. Faire l'andouille en boîte, il sait faire mais après... Voilà quoi. Parfois, quand un slow passe à la radio, j'essaie de l'attraper pour danser et même là, il ne réagi pas toujours ;)

Pourtant, pour notre mariage, il a tenu à ce que nous ayons une VRAIE chorégraphie d'ouverture de bal, et bien sûr, cela commençait par un slow. 

Nous avions choisi "Take my Breath Away" de la magnifique BO de Top Gun, un film que nous adorons tous les deux, et qui nous a valu quelques bonnes barres de rires. 



On en a passé des heures à répéter, c'était vraiment top !! Je crois que c'est vraiment notre chanson de couple, elle me fait vibrer chaque fois que je l'entends!! 

Il y a aussi des slows qui m'ont marqué autrement qu'en les vivants moi même ! Notamment celui de Buffy et Angel au bal de promo du lycée de sunnydale. 


The Wild Horse - Sortez les mouuuuchoirs ! 


Voilà pour mon ptit tour d'horizon des slows qui ont marqué ma vie! J'espère qu'il y aura encore d'autres, 3 petites minutes de musique qui marqueront encore un peu ma mémoire... 


Et vous, vous avez des slows qui vous ont marqué ?



8 commentaires:

  1. Bonsoir,
    Pour moi, le slow qui m'a marquée, c'est celui de ma première histoire d'amour, Many river to cross de Jimmy Cliff


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oh, je le connais pas celui là, j'irais l'écouter !

      Supprimer
  2. je ne sais pas si je peux dire que les slows m'ont marqué, mais il y en a que je garde en mémoire! Notamment les touts premiers slows avec mon mari, que je savais déjà amoureux de moi et que je faisais mijoter car moi je ne savais pas ce que je voulais avec lui... Je sentais son cœur battre la chamade et la chaleur de ses bras me faisait du bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha ils sont pas mal du tout ces slows là aussi ^^

      Supprimer
  3. Je n'aime pas trop les slows à vrai dire mais je comprends que tu apprécies cette danse :)

    RépondreSupprimer
  4. Pas une grande grande fan de slows mais I do it for you... Olalalalala.
    Enfin, Bryan Adams tout court & mon coeur de midinette s'emballe !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est carrément bien d'accord =D <3<3<3

      Supprimer

A bientôt